Les fleurs de Bach constituent un système simple et naturel pour harmoniser les états émotionnels. Une émotion se gère et s’accueille tandis qu’un état émotionnel négatif passager se réharmonise grâce aux fleurs. Ainsi elles rétablissent en douceur, l’équilibre et le bien-être émotionnel.

Elles ne traitent aucune maladie et ne se substituent pas à une consultation médicale. Mais elles accompagnent la personne dans son processus de guérison en réharmonisant l’équilibre intérieur perturbé par une maladie ou autre chose.

Ce système a été élaboré à la fin des années 1920 par un médecin anglais, le Docteur Edward Bach. Son système se compose de 38 élixirs floraux et d’un mélange de secours.

 

Les 7 familles des fleurs de Bach

Les 38 fleurs de Bach sont classées en 7 familles :

Les peurs

 

L’incertitude

 

Le manque d’intérêt pour le présent

La solitude

L’hypersensibilité aux influences et aux idées

Le découragement ou désespoir

La préoccupation excessive du bien-être des autres

Le remède de secours des fleurs de Bach

Le remède du secours lui est composé de 5 fleurs :
C > Clématis : pour ne pas partir et rester présent
R > Rock Rose : pour la peur panique
I > Impatiens : pour garder le calme
S > Star of Bethlehem : pour le choc
C > Cherry Plum : pour la peur de craquer

Il ne s’utilise qu’en cas d’urgence, dans des situations passagères. Mais il ne convient pas à une utilisation régulière pour compenser une mauvaise hygiène de vie. Même s’il est important d’avoir le réflexe de l’utiliser, si vous en avez besoin trop fréquemment, il faudra creuser plus en profondeur avec un conseil.

Il existe aussi une crème du secours qui contient en plus Crabe Apple.

Qu’est-ce qu’un conseil ?

Un conseil en fleur de Bach est un entretien individuel avec un BFRP (le conseillé agrée par le centre Bach). Il consiste à déterminer les fleurs qui pourraient vous aider à débloquer un état émotionnel qui vous empêche d’avancer et de vous épanouir. Le conseiller est un accompagnant, il vous aide à y voir plus clair avec des techniques de questionnement et de grandes qualités d’écoute et d’empathie. Aussi il partage avec vous sa connaissance des fleurs.

Il propose mais n’impose pas car le client est le seul à savoir ce qui peut soulager ses souffrances. Cependant il est parfois difficile de faire cette introspection seul. Comme on dit souvent on voit facilement la paille dans l’œil de son voisin mais jamais la poutre dans le nôtre. Le conseiller est là pour nous aider à la voir. Ainsi il aide à s’occuper de soi. Son rôle est également d’informer et de former afin que le client soit capable au bout d’un certain temps, de prendre soin de lui tout seul.

Un conseil fleurs de Bach en pratique

Premièrement

Il est très important d’être dans un endroit calme où l’on se sent à l’aise pour réaliser un conseil. Rien ne doit venir l’interrompre ou le perturber, comme du passage ou encore un téléphone qui sonne. Le conseiller se connecte à vous pendant toute la durée de l’entretien et rien ne doit distraire cette connexion. Il vous accueillera en vérifiant que ces conditions soient bien respectées et commencera l’entretien par une présentation des fleurs de Bach plus ou moins longue selon votre intérêt. Puis il vous présentera ensuite son rôle et sa fonction.

Deuxièmement

Après ce bref moment, vous bénéficierez d’une écoute attentive et bienveillante, sans aucun jugement. Ainsi vous pourrez présenter, sans aucune gêne ou retenue, ce qui caractérise votre état de blocage du moment. Car un problème partagé est bien moins lourd à porter. Aussi il vous aidera, par le biais d’un questionnement adapté, à aller vraiment au fond des choses. Ainsi vous lui livrerez toutes les clés, pour vous recommander les fleurs qui pourront vous libérer. Il s’assurera toujours d’avoir bien compris et cerné votre problème et vous pourrez à tout moment le corriger ou préciser les informations.

Troisièmement

Une fois que vous aurez fait le tour de la question et fini d’exposer ce qui vous gène dans votre vie, le conseiller pourra vous proposer des fleurs. Ainsi il vous présentera les caractéristiques de la fleur et la manière dont elle pourra vous libérer. Vous serez donc totalement libre d’accepter ou non chacune des fleurs proposées, si les caractéristiques ne vous correspondent pas ou si la libération n’est pas celle attendu. Car pour rappel le conseiller n’est qu’un facilitateur, il accompagne la main dans le dos avec bienveillance. Mais vous seul pouvez faire le chemin et savoir ce qui peut soulager vos souffrances. Ce n’est pas son rôle de faire le chemin à votre place mais de mettre à votre service sa connaissance des fleurs.
Lorsque vous aurez déterminé ensemble les fleurs qui vont vous libérer, il vous expliquera ensuite les conditions d’utilisation.

Les conditions d’utilisation des fleurs de Bach

Vous pouvez utiliser jusqu’à 7 fleurs dans un mélange. Mais si vous utilisez le remède du secours dans l’un de vos mélanges il faudra mettre 4 gouttes au lieu des 2 habituelles pour un élixir floral individuel
Ainsi plusieurs possibilités s’offrent à vous pour utiliser les fleurs de Bach

La prise directe

Vous pouvez prendre 4 gouttes de chaque fleur directement dans la bouche 4 fois par jour. Attention à ne jamais toucher la pipette avec vos doigts, votre bouche ou votre langue.

Le verre d’eau

Vous pouvez déposer 2 gouttes dans un verre d’eau que vous boirez par petites gorgées tout au long de la journée. Pour plusieurs fleurs il faudra mettre deux gouttes de chaque fleur dans le verre. 4 gouttes s’il s’agit du remède du secours

Le flacon personnalisé

Vous mettrez, de la même manière que pour le verre d’eau, 2 gouttes de chaque fleur (4 pour le remède du secours) dans le flacon. Ensuite vous complétez avec de l’eau et éventuellement quelques gouttes de brandy pour la conservation mais ce n’est pas obligatoire. Dans ce cas vous pourrez conserver votre flacon au frais pour éviter qu’il tourne en cas de fortes chaleurs. Si c’est un flacon compte-goutte, vous prendrez 4 gouttes 4 fois par jour. Si c’est un flacon spray, vous prendrez 2 pulvérisations 4 fois par jour.

Conclusion

La prise direct ou le verre d’eau conviennent mieux à une prise ponctuelle pour une émotion passagère. Le flacon personnalisé conviendra mieux pour une utilisation de fond plus longue. Le verre d’eau et le flacon sont aussi plus économiques pour une même efficacité.

Pendant la prise que se passe-t-il ?

Lorsque vous allez commencer à prendre les fleurs, vous pourrez avoir une impression de pire qu’avant. C’est plutôt bon signe, cela veut dire que les fleurs travaillent. Elles peuvent également révéler d’autres problématiques, c’est l’effet « pelure d’oignon ». Régler une problématique peut en révéler une autre puis une autre… qu’il faudra également gérer jusqu’à enfin retrouver l’équilibre. Si vous sentez que ça ne va pas, il faudra contacter votre conseiller pour qu’il puisse éventuellement réviser la composition de votre flacon. Ou alors vous suggérer d’autres fleurs ponctuelles pour gérer les émotions passagères liées à la pelure de l’oignon.

Le carnet de voyage des fleurs de Bach

Vous pourrez aussi avoir l’impression que ça ne fait rien du tout. Dans ce cas vérifiez en premier lieu que vous respectez bien les conditions d’utilisation. Ensuite vous pouvez utiliser un carnet de voyage ou un journal de bord où vous noterez chaque jours ou 2 à 3 fois par semaine, votre ressenti. Notez la manière dont vous avez géré une situation difficile, souvent révélatrice du changement. Vous pourrez alors comparer à vos habitudes.

Je vais vous raconter une petite anecdote pour illustrer mon propos. Je suis une Impatiens, c’est ma fleur de type. Cela se voyait surtout lorsque je conduisais, je ne supportais pas rouler derrière une voiture qui roulait en dessous de la limitation. Surtout si je ne pouvais pas doubler, il m’arrivait de klaxonner, de rager et même de maudire verbalement la personne. Lorsque j’ai commencé à prendre Impatiens, je ne me suis pas vraiment rendue compte du changement tout de suite.

Ce n’est qu’au bout d’un temps, quand mes enfants se sont mis à râler à ma place en voiture ou lorsque la file d’attente était longue. Je me suis dit, mais mince, c’est moi qui dis ce genre de choses d’habitude. Je leur ai expliqué que chacun avait son rythme et qu’il fallait le respecter. Mais aussi que l’attente était normale, c’est chacun son tour et que s’ils avaient du mal à le supporter, ils pouvaient faire comme maman et prendre Impatiens. Ce sont mes enfants qui ont été les révélateurs du changement.

Donc même si vous avez l’impression que rien ne change, observez, notez, analysez. Cela peut prendre plus ou moins de temps, cela dépend vraiment des personnes.

La formation

Si vous souhaitez découvrir plus en profondeur les fleurs de Bach pour un usage personnel ou dans un but professionnel. N’hésitez pas à consulter cet article

Write A Comment