Dans cette série d’articles nous allons aborder en détail la catégorie du « Manque d’intérêt pour le présent » des fleurs de Bach. Nous commencerons ici par Clematis (Clématite des haies), la fleur du rêveur. Puis dans les articles suivants nous verrons les autres : Honeysuckle, Wild Rose, Olive, White Chestnut, Mustard et Chestnut Bud. Dans cette série d’articles ici, je vous présentais les différentes catégories des Fleurs de Bach. Nous avons vu précédemment la catégorie des incertitudes en détail, abordons le manque d’intérêt pour le présent.

 

Les fleurs de Bach : Manque d'intérêt pour le présent Clematis (Clématite des haies)
Clematis (Clématite des haies)

L’état non accompli de Clematis (Clématite des haies)

Dans l’état non accompli de Clematis, la personne est constamment perdu dans ses pensées. Ainsi elle n’arrive plus à suivre une conversation et se contente de réponses classiques car il lui manque des éléments. C’est typique des personnes qui vont dans une pièce en oubliant ce pourquoi elles sont venues ou qui se cogne systématiquement au coin du meuble ou de la poignée. Autrement dit elles sont tellement absorbées par leur pensées qu’elle ne tiennent plus compte de leur environnement. Aussi tout est plus simple et plus beau dans leur imagination et ils n’ont pas envie de se reconnecter à la réalité. 

 

L’état accompli de Clematis (Clématite des haies)

Dans l’état accompli de Clematis (Clématite des haies) la personne peut maîtriser son imagination. C’est-à-dire qu’elle a la capacité à déterminer les moments pour imaginer ainsi que les moments pour créer le fruit de l’imagination. Aussi elle est capable de jongler entre la réalité et l’imaginaire, et réussit à le concrétiser dans la réalité. 

 

Conclusion

Pour conclure, Clematis (Clématite des haies) permet de regagner la concentration nécessaire à la prise de décision. C’est aussi la première fleur de la catégorie du manque d’intérêt pour le présent et dans l’article suivant nous verrons Honeysuckle (Chèvrefeuille) la fleur du coincé dans le passé.  

Les incertitudes :

 

Write A Comment