Dans cette série d’articles je vais vous présenter les conférences et ateliers du congrès du sommeil 2019, et voici la partie 1. J’espère que cela vous permettra d’avoir un peu l’impression d’y participer. Vous trouverez en fin d’article le plan complet qui vous permettra de jongler entre les articles. Comme je le disais dans cet article d’introduction, je n’ai pas pu assister à toutes les conférences mais j’ai fait ce que j’ai pu. 

Malheureusement la veille de mon départ j’ai eu un petit souci de santé. Je me suis réveillé en sursaut, en sueur avec une douleur dans la poitrine. Du coup malgré un fort essoufflement inhabituel je décide de maintenir mon déplacement. Je n’ai aucun regret même si je ne peux pas en profiter pleinement car de toute façon personne ne sais ce que j’ai. 

Congrès du Sommeil 2019 partie 1
Congrès du Sommeil 2019

Me voici donc arrivée jeudi matin pour l’ouverture du congrès. A près une brève introduction du président de la SFRMS et d’un représentant de la SPLF, la première conférence du Pr SULLIVAN commença. Elle fut en anglais avec interprétation simultanée. Heureusement pour moi que j’avais un casque pour entendre cette traduction car mon anglais n’est pas bon. 

Le parcours de la PPC par le Pr Colin SULLIVAN

Pr C. SULLIVAN
Pr C. SULLIVAN

Lors de sa conférence le Pr Colin SULLIVAN nous raconte le parcours de la PPC depuis ces début jusqu’à nos jours. De même il se souvient avoir toujours été un chercheur et avoir même fait exploser la porte de garage de leurs voisins lors d’une recherche. En 1979, il n’y avait pas de laboratoire pour faire des recherches et cela se passait en clinique. Le Professeur SULLIVAN nous explique son parcours. Surtout il parle des collègues qui l’ont aidé à développer son idée jusqu’aux PPCs qu’on connait aujourd’hui.

A l’époque on utilisait l’endoscopie pour trouver l’obstruction mais ça ne résolvait pas le problème. Il fallait insuffler l’air et trouver le moyen technique de la faire. De même le Professeur nous informe que Hewlett Packard réalisa le premier oxymètre qui rendis possible les enregistrements. Il nous présente également le premier polygraphe qui a permis de comprendre la fragmentation du sommeil. Et pour ceux qui trouvent leurs masques un peu trop encombrants, voici de quoi relativiser. 

Conclusion Congrès du Sommeil 2019 partie 1

En conclusion depuis la découverte de l’apnée du sommeil, le traitement et la prise en charge des patients à énormément évoluée.

 

Jour 1 :

Jour 2 :

Jour 3 : Les ateliers

 

 

Write A Comment