Nous voici dans la partie 9 du Congrès du Sommeil 2019. Celle ci-correspond à l’après-midi de la deuxième journée. Après la très intéressante conférence :  La médecine P4 dans les apnées du sommeil par M. SANCHEZ-DE-LA-TORRE. Nous avons vu le traitement orthognatique des apnées obstructives. Puis le laboratoire UCB nous à présenté sous forme de quizz les critères à prendre en considération pour le traitement de la narcolepsie. Cet après-midi, nous abordons le sommeil et l’auto-immunité puis la SMRFS présentera son consensus.

Inflammation, auto-immunité et sommeil

 (Congrès du Sommeil 2019 partie 9) J. SANTAMARIA, L. BARATEAU et C. PEYRON nous parlent de sommeil dans le cadre de maladie rares ou auto-immune. La maladie à IgLON5 est une maladie rare (moins d’une centaine de cas dans le monde entier) dont les symptômes comprennent entre autre, insomnie, parasomnie, apnée… Les études actuelles suggèrent un lien entre maladie auto-immune et neurodégénérescence mais il faut encore étudier d’autres cas jusqu’à arriver à un traitement possible.

Dans le cas de la narcolepsie les études actuelles n’ont pas encore déterminé avec précisions l’origine de la maladie. Est-elle inflammatoire ou auto-immune, voir les deux? Comme nous l’avons vu dans les précédentes conférences les traitements et prise en charge sont plutôt encourageants. Cependant déterminer l’origine exacte de la maladie pourrait encore faire avancer la recherche. 

Le consensus de la SFRMS Congrès du Sommeil 2019 partie 9

Pour conclure ce congrès, plusieurs membres de la SFRMS nous présente quelques avancées dans la prise en charge des troubles du sommeil. Malheureusement il reste encore un long chemin à parcourir pour que cette prise en charge soit rapide efficace et peu coûteuse. Cependant les travaux et recherches dans ce domaine ne cessent de croître et les traitements sont de mieux en mieux adaptés et personnalisés. 

Jour 1 :

Jour 2 :

Jour 3 : Les ateliers

 

Write A Comment