Nous voici dans la partie 8 du Congrès du Sommeil 2019. Celle ci-correspond à la pause déjeuner de la deuxième journée. Après la très intéressante conférence :  La médecine P4 dans les apnées du sommeil par M. SANCHEZ-DE-LA-TORRE. Nous avons vu le traitement orthognatique des apnées obstructives. Et ici le laboratoire UCB nous présente sous forme de quizz les critères à prendre en considération pour le traitement de la narcolepsie. 

Congrès du Sommeil 2019 partie 8
Narcolepsie

Les symptômes

Les premiers symptômes qui alertent sont une fatigue diurne excessive. C’est-à-dire que la personne n’est pas capable, malgré de nombreux efforts, de rester réveillée. Aussi cela peut arriver plusieurs fois par jour dans des endroits les plus insolites. 

Le sommeil de ces personnes est également perturbé. De même elles manquent de sommeil profond et ont un peu trop de sommeil paradoxal (rêves). Aussi elles sont souvent sujettes aux cauchemars hallucinatoires ou hallucinations, paralysie du sommeil ou somnambulisme. (Congrès du Sommeil 2019 partie 8)

La plupart sont également atteints de cataplexies. C’est-à-dire un relâchement soudain du tonus musculaire qui peut aller d’un simple affaissement du visage jusqu’à la chute. Cela se produit souvent lors d’émotions fortes telles que la colère, le rire, la surprise, la peur ou pendant une activité physique intense. 

Les causes

Des cellules du cerveau qui régulent le temps de sommeil et d’éveil ont été reconnue par erreur par système immunitaire comme éléments hostiles et ont été détruites. C’est malheureusement irréversible. Alors, certains transmetteurs chimiques qui aident normalement à rester éveillés ne fonctionnent pas correctement ce qui rend la vie sociale des personnes très compliqué. Cette maladie touche souvent plusieurs membre d’une famille et apparaît à l’adolescence ou vers 20 ans.

Conclusion Congrès du Sommeil 2019 partie 8

En conclusion, le moindre doute doit entraîner une consultation chez un médecin qui validera ou non le diagnostic. Des tests en clinique du sommeil seront sans doute nécessaire pour établir un traitement personnalisé. Aujourd’hui les traitements permettent à ces personnes d’avoir une vie proche de la « normale ».

 

Jour 1 :

Jour 2 :

Jour 3 : Les ateliers

Nous voici dans la partie 7 du Congrès du Sommeil 2019. Celle ci-correspond à la fin de matinée de la deuxième journée. Après la très interessante conférence :  La médecine P4 dans les apnées du sommeil par M. SANCHEZ-DE-LA-TORRE. Nous voyons le traitement orthognatique des apnées obstructives. Aussi, vous trouverez le plan en fin d’article. 

Le traitement orthognatique des apnées obstructives du sommeil chez l’enfant

Ici S. LEGRIS, L. COURTIER et M. WARNIER nous expliquent l’importance de la collaboration entre les différentes disciplines médicales dans le traitement des apnées obstructives chez l’enfant. 

Congrès du Sommeil 2019 partie 7 : Une orthodontie non traité peut s’aggraver et perturbe le développement nasale. Déjà à partir de 4 ans, à l’aide de disjoncteur fixés sur les dents de lait on peut écarter la mâchoire. C’est-à-dire que grâce à un écart de 6 à 10 mm on obtient un écart nasale de 2 à 3,5 mm. L’allaitement permet un bon développement transversale des muscles maxilo-faciaux tandis que les tétines resserrent la bouche. 

Il conviens aussi de surveiller la mobilité de la langue. Est-elle normale? Est ce qu’un mauvais positionnement ne provoque pas de troubles? Comme par exemple une langue qui poussent les dents en avant. Il faut également examiner le frein lingual et vérifier qu’il n’est pas trop court. Dans ce cas il conviens d’opérer. Le Dr ZAGHI serait un spécialiste dans ce domaine mais il est basé aux Etats-Unis.

A partir de 6 ou 7 ans des activateurs qui prennent le relais des disjoncteurs si cela est nécessaire. Il se peut même qu’une opération chirurgicale soit nécessaire et que le patient doivent faire des exercices quotidiens chez lui ou en cabinet (thérapie myofonctionnelle). Evidemment le temps que tous ces traitements finissent par corriger le problème, l’utilisation de la PPC est indispensable. 

Conclusion Congrès du Sommeil 2019 partie 7

Pour conclure, il est vraiment indispensable que la prise en charge soit pluridisciplinaire et que les médecins puissent bien communiquer entre eux sur les besoins du patient afin de lui apporter un traitement personnalisé. 

Jour 1 :

Jour 2 :

Jour 3 : Les ateliers

Nous voici dans la partie 6 du Congrès du Sommeil 2019. Celle ci-correspond au début de la deuxième journée qui fut ouverte par des ateliers petit-déjeuner puis deux conférences. Dormir sous son aile par N. RATTENBORG et La médecine P4 dans les apnées du sommeil par M. SANCHEZ-DE-LA-TORRE.  J’ai raté les ateliers et la première conférence car j’ai du régler quelques soucis techniques avec mon ordinateur qui ont duré plus longtemps que prévu. Cependant la deuxième conférence fût fort intéressante. C’était une conférence en anglais et heureusement pour moi traduite simultanément. 

https://positivvalor.com/congres-du-sommeil-2019-partie-6
Médecine P4 et Apnée du sommeil

Médecine P4 dans l’apnée du sommeil

Définition

Pour commencer, une petite définition de ce qu’est la médecine P4. C’est une médecine Personnalisée, Préventive, Prédictive et Participative. C’est-à-dire qu’elle prend en charge le patient dans sa globalité. Un corps et un esprit unique interagissant avec un environnement qui lui est propre. Aussi, le traitement est adapté en fonction des caractéristiques individuelles de chaque patient. 

Pour l’apnée Congrès du Sommeil 2019 partie 6

Personnalisée : M. SANCHEZ-DE-LA-TORRE recommande d’établir un phénotype à l’aide d’un test sanguin et de marqueurs pour différencier les patients et obtenir les caractéristiques de chacun. 

Préventive : Le patient est éduqué et il est informé des facteurs qui peuvent influencer positivement ou négativement sa maladie. Il peut ainsi limiter les facteurs aggravants tels que la prise de poids par exemple. 

Prédictive : grâce à une étude détaillé des facteurs de risques on peut évaluer les chances de développer de l’apnée et proposer un traitement le plus approprié possible. 

Participative : Le patient étant bien informé de ses caractéristiques et de ses risques peut participer à son traitement en adaptant son comportement et son environnement. Il n’est plus passif face à la maladie 

Conclusion Congrès du Sommeil 2019 partie 6

Ce type de médecine est vraiment très complète et ne peut être que bénéfique au patient. 

Jour 1 :

Jour 2 :

Jour 3 : Les ateliers

Nous voici dans la partie 5 du Congrès du Sommeil 2019. Après la conférence du Pr Colin SULLIVAN sur le parcours de la PPC, Gael CHETELAT nous parle de méditation pleine conscience. Ensuite 3 intervenants nous parlent de douleur et de sommeil. Entre midi le laboratoire Bioprojet nous présente les travaux sur le traitement de la narcolepsie par le système histaminergique. Ici nous abordons le programme de l’après midi de la première journée. Aussi vous trouverez le plan pour surfer entre la série d’articles sur le congrès en fin d’article.

Les nouveaux capteurs dans l’exploration polysomnographique

Congrès du Sommeil 2019 partie 5
Les capteurs de l’exploration polysomnographique

Ici R. Heinzer, A. WELLMANN et B. FAROUX nous parlent des indicateurs de la polysomnographie. Comme certains indicateurs ne prennent pas en compte certains paramètres, cela fausse un peu l’interprétation des résultats. Par exemple les hypopnées de moins de 3% ne sont pas prise en compte. Cependant, les nouveaux indicateurs devront être testés sur des cohortes existantes afin d’en mesurer la fiabilité et la pertinence avant d’être systématiquement utilisées. B. FAROUX nous indique que des capteurs alternatifs sont mis en place car les capteurs traditionnels sont limités. Par exemple, on peu faire des hypopnées sans ronflements donc le capteur sonore n’est pas révélateur dans ce cas.  Cependant ces nouveaux capteurs peuvent eux aussi avoir des limites. 

Sommeil au féminin Congrès du Sommeil 2019 partie 5

Dans cette deuxième partie d’après-midi, G. POE, P. FRANCO, M.-P. D’ORTHO et S. HARTLEY nous parlent du sommeil féminin. Dès le plus jeune âge, le sommeil féminin est différent du sommeil masculin. Encore plus à l’arrivée de l’adolescence et du cycle menstruel qui influence grandement le sommeil. La phase où la progestérone est prédominante excite et le sommeil est perturbé tandis que le contraire se produit lors de la prédominance des œstrogènes. Les femmes enceintes (toutes les mamans le savent) ont un sommeil très perturbé. Le premier trimestre entraîne beaucoup de fatigue tandis que les trimestres suivants c’est la grossesse et ces symptômes qui perturbent le sommeil. Pas besoin d’étude pour ça, toutes les mamans confirmeront. A la ménopause, le chamboulement hormonale perturbe également le sommeil. 

Rétrospective et perspective dans les troubles du sommeil

Pour conclure la première journée, Y. DAUVILLIERS, J.-L. PEPIN et P. PHILIP nous présentent certaines études mettant en avant les avancées de l’hypersomnolence, le SAS et l’accidentologie. 

Conclusion Congrès du Sommeil 2019 partie 5

Cet après midi de la première journée fût riche en information et se termina aussi sur un délicieux cocktail

 

Jour 1 :

Jour 2 :

Jour 3 : Les ateliers

Nous voici dans la partie 4 du Congrès du Sommeil 2019. Après la conférence du Pr Colin SULLIVAN sur le parcours de la PPC, Gael CHETELAT nous parle de méditation pleine conscience. Ensuite 3 intervenants nous parlent de douleur et de sommeil. Ici le laboratoire Bioprojet nous présente les travaux sur le traitement de la narcolepsie par le système histaminergique.  Vous trouverez le plan pour surfer entre la série d’articles sur le congrès en fin d’article.

Congrès du Sommeil 2019 partie 4
Présentation du Modafinil

Le Modafinil dans le traitement de la narcolepsie

Dans cette présentation Jian-Sheng LIN nous parle du mode d’action actuel du Modafinil qui est un traitement de la narcolepsie. Après cela, il nous explique comment fonctionne le système histaminergique et détaille le fonctionnement du Wakix qui est un médicament contre la narcolepsie

La molécule contenue dans le Wakix est un antagoniste du récepteur H3 de l’histamine. C’est-à-dire qu’il inactive le récepteur H3 juste devant la synapse. Ceci empêche la recapture d’histamine et donc sa concentration augmente au niveau des synapses. Cette augmentation stimule les neurones histaminergiques cérébraux grâce à une action compensatoire. C’est à dire que le système d’éveil est stimulé et que les signes de somnolences diminuent. Surtout, cette molécule ne présente pas de dépendance ni d’effets secondaires cardiovasculaire. 

Les effets du Wakix

Congrès du Sommeil 2019 partie 4 : Cette molécule a été testé et démontre des résultats très concluants depuis les années d’utilisation. La présentation nous montre la vidéo d’un patiente très heureuse de retrouver une vie « normale ». Grâce à des règles d’hygiène de vie et ce médicament, elle arrive à gérer son quotidien comme elle le souhaite. Bien-sûr elle doit aménager son temps entre activité et repos, mais cela lui permet d’accomplir beaucoup plus de choses et avec quasiment aucune cataplexie. 

Conclusion Congrès du Sommeil 2019 partie 4

Voici un traitement très encourageant qui nous est présenté ici. C’est vraiment une grande avancée pour les personnes atteintes de narcolepsie même si ce traitement reste à prendre à vie. 

Jour 1 :

Jour 2 :

Jour 3 : Les ateliers

Nous voici dans la partie 3 du congrès du sommeil 2019. Après la conférence du Pr Colin SULLIVAN sur le parcours de la PPC, Gael CHETELAT nous parle de méditation pleine conscience. Ici 3 intervenants nous parlent de douleur et de sommeil. Aussi vous trouverez le plan pour surfer entre la série d’articles sur le congrès en fin d’article. 

Sommeil et douleur
Sommeil et douleur Hélène BATUJI

Processus de la douleur et sommeil

Dans cette 3ème partie du congrès du sommeil 2019, Hélène BASTUJI nous explique le fonctionnement complexe de la douleur. Après cela, elle nous annonce que les réactions peuvent être différentes d’un personne à une autre. C’est-à-dire qu’une personne peut se réveiller suite à un stimuli douloureux pendant son sommeil alors qu’une autre ne se réveillera pas. Enfin, la durée de la sensation de douleur est également différente selon les individus. De même,  pendant le sommeil paradoxal (rêve), il n’y a en général pas d’activation des structures entraînant une réponse motrice. C’est le niveau d’activité cérébrale et son degré de connectivité fonctionnelle basals qui influence la survenue d’un éveil. Tout comme le traitement cognitif que cette stimulation subit. (Voila pour la première partie du Congrès du Sommeil 2019 partie 3) 

Congrès du Sommeil 2019 partie 3
Sommeil et Douleur Brice FARAUT

Privation de sommeil la semaine et récupération Congrès du Sommeil 2019 partie 3

Après cela, Brice FARAUT nous explique à ce congrès que la privation de sommeil nous rend plus sensible aux stimulis douloureux. A partir de 24h d’éveil nous sommes beaucoup plus sensibles.  De même, il indique que la restriction du sommeil la semaine entraîne un prise de poids et une réduction de la sensibilité à l’insuline. Surtout, la récupération du week-end ne suffit pas à restaurer ses fonctions.

Exemple

Premièrement prenons un exemple chiffré. Un dormeur moyen (8h/nuit), doit dormir 56 heures par semaine. S’il ne dort que 5h par nuit la semaine ou même 6h soyons fous, il dort 30 heures. S’il dort 10 heures le week-end, cela lui rajoute 20 heures, soit un total de 50 heures. Il manque tout de même 6 heures de sommeil sur la semaine, et cela répété de semaines en semaines avec encore quelques week-end de sorties où l’on récupère un peu moins… Ça fini par faire beaucoup.

Conclusion

C’est pour cela qu’il recommande de faire deux siestes de 30 min par jour pour limiter les dégâts au fur et à mesure et ne pas laisser s’accumuler la fatigue. Car cette restriction chronique entraîne une plus grande sensibilité à la douleur. (Congrès du Sommeil 2019 partie 3)

douleur chronique et sommeil
Sommeil et douleur Serge PERROT

Serge PERROT nous présente ici les effets de la douleur chronique sur notre sommeil. Elle réduisent le temps de sommeil global ainsi que le temps d’endormissement. Comme nous l’avons vu précédemment ceci nous rends plus sensibles à la douleur et nous sommes donc dans un cercle vicieux dont il est difficile de sortir. Je sais de quoi je parles, c’est du vécu.  Il recommande d’agir sur les deux problèmes en même temps. C’est ce que j’ai fais sans le savoir. J’ai agit sur mon hernie discale en corrigeant ma position de sommeil ainsi que mon sommeil en améliorant mon hygiène de vie.  Les TCC pour la douleurs peuvent également être bénéfiques selon lui.                                                                                                                                                

Conclusion Congrès du Sommeil 2019 partie 3

En conclusion, cet article je dirais que le sommeil est primordial à notre gestion de la douleur. C’est-à-dire que sans lui nous récupérons moins vite, moins bien et moins facilement. 

 

Jour 1 :

Jour 2 :

Jour 3 : Les ateliers

 

Nous voici dans la partie 2 du congrès du sommeil 2019. Après la conférence du Pr Colin SULLIVAN sur le parcours de la PPC, c’est au tour de Gael CHETELAT de nous parler de méditation pleine conscience. Vous trouverez le plan pour surfer entre la série d’articles sur le congrès en fin d’article. 

Congrès du Sommeil 2019 partie 2
G. CHETELAT conférence sur la méditation

La méditation pleine conscience par G. CHETELAT

Gael CHETELAT commence par nous présenter la liste des disciplines scientifiques qui s’intéressent à la méditation pleine conscience et même qui l’utilisent. Elle commence par en donner une définition complète et lève les idées reçues sur le sujet. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un entrainement de l’esprit à se rendre présent à ce que nous sommes entrain de vivre. De même, la méditation peut se pratiquer n’importe où et n’importe quand. Aussi bien en pleine activité que pendant un moment de détente. Nous effectuons énormément de nos activités de manière inconsciente et automatique et la méditation permet donc de reprendre conscience des choses importantes. 

En pratique

Congrès du Sommeil 2019 partie 2 : Elle nous explique également le fonctionnement au niveau cérébrale. Nous fonctionnons avec un réseau par défaut qui correspond au vagabondage de l’esprit. Le mode pilotage automatique qui laisse notre esprit voyager d’une chose à une autre pendant qu’on réalise inconsciemment une tâche. Puis il y a le réseau de la saillance qui grâce à certaines régions du cerveau permet de maintenir une attention. C’est-à-dire qu’on concentre notre esprit sur une chose précise et qu’il ne vagabonde plus.

Cependant, les plus entraînés sont capables de résister beaucoup plus longtemps à un stimuli douloureux et la douleur s’estompe beaucoup plus rapidement que chez une personne non expérimentée. Car celle-ci anticipera la douleur en voyant ou sentant le stimuli arriver car elle manquera de concentration. Elle sentira aussi la douleur plus vite et plus longtemps. 

Conclusion Congrès du Sommeil 2019 partie 2

Pour conclure je pense que tout le monde à intérêt à pratiquer la méditation pour renforcer son pouvoir de concentration, mieux gérer son stress et sa douleur. De même elle protège les télomères dont l’altération est responsable du vieillissement. Alors pourquoi s’en priver puisqu’on peut la pratiquer partout et n’importe quand. 

 

Dans cette série d’articles je vais vous présenter les conférences et ateliers du congrès du sommeil 2019, et voici la partie 1. J’espère que cela vous permettra d’avoir un peu l’impression d’y participer. Vous trouverez en fin d’article le plan complet qui vous permettra de jongler entre les articles. Comme je le disais dans cet article d’introduction, je n’ai pas pu assister à toutes les conférences mais j’ai fait ce que j’ai pu. 

Malheureusement la veille de mon départ j’ai eu un petit souci de santé. Je me suis réveillé en sursaut, en sueur avec une douleur dans la poitrine. Du coup malgré un fort essoufflement inhabituel je décide de maintenir mon déplacement. Je n’ai aucun regret même si je ne peux pas en profiter pleinement car de toute façon personne ne sais ce que j’ai. 

Congrès du Sommeil 2019 partie 1
Congrès du Sommeil 2019

Me voici donc arrivée jeudi matin pour l’ouverture du congrès. A près une brève introduction du président de la SFRMS et d’un représentant de la SPLF, la première conférence du Pr SULLIVAN commença. Elle fut en anglais avec interprétation simultanée. Heureusement pour moi que j’avais un casque pour entendre cette traduction car mon anglais n’est pas bon. 

Le parcours de la PPC par le Pr Colin SULLIVAN

Pr C. SULLIVAN
Pr C. SULLIVAN

Lors de sa conférence le Pr Colin SULLIVAN nous raconte le parcours de la PPC depuis ces début jusqu’à nos jours. De même il se souvient avoir toujours été un chercheur et avoir même fait exploser la porte de garage de leurs voisins lors d’une recherche. En 1979, il n’y avait pas de laboratoire pour faire des recherches et cela se passait en clinique. Le Professeur SULLIVAN nous explique son parcours. Surtout il parle des collègues qui l’ont aidé à développer son idée jusqu’aux PPCs qu’on connait aujourd’hui.

A l’époque on utilisait l’endoscopie pour trouver l’obstruction mais ça ne résolvait pas le problème. Il fallait insuffler l’air et trouver le moyen technique de la faire. De même le Professeur nous informe que Hewlett Packard réalisa le premier oxymètre qui rendis possible les enregistrements. Il nous présente également le premier polygraphe qui a permis de comprendre la fragmentation du sommeil. Et pour ceux qui trouvent leurs masques un peu trop encombrants, voici de quoi relativiser. 

Conclusion Congrès du Sommeil 2019 partie 1

En conclusion depuis la découverte de l’apnée du sommeil, le traitement et la prise en charge des patients à énormément évoluée.

 

Jour 1 :

Jour 2 :

Jour 3 : Les ateliers

 

 

Dans cet article je vais vous parler du programme du Congrès du Sommeil qui à lieu à Lille du 21 au 23 novembre 2019. Mais vous pouvez accéder au programme complet ici. Vous constaterez qu’il n’est pas possible d’assister à toutes les conférences à moins de se quadrupler. Il a donc fallu que je fasse des choix. J’avais publié un sondage pour vous permettre de choisir les conférences qui vous intéressent le plus.  Je vais premièrement vous annoncer les résultats des conférences que je vais couvrir. 

JOUR 1

Le congrès sera ouvert avec deux conférences successives : 

  • La PPC : du prototype au standard de soins par C. Sullivan (en anglais)
  • Effet de la méditation sur les processus neurobiologiques par G. Chetelat
Congrès du Sommeil Lille 2019
1 ère conférence

Après cela j’irais donc assister à la conférence « Douleur et sommeil ». Je suis vraiment contente d’y assister car c’est vraiment du vécu pour moi et je suis curieuse de savoir ce qui va se dire à cette présentation. 

2 ème conférence
2 ème conférence

Ensuite j’aurai la chance d’assister à la conférence « Nouveaux indices et capteurs dans l’exportation polysomnographique des troubles respiratoires du sommeil ». C’est vrai que la conférence « Sommeil, rêves et performances cognitives » m’aurait bien intéressée aussi cependant elles sont au même moment. C’est-à-dire que le choix était difficile.

3ème conférence
3 ème conférence

Après la conférence « Narcolepsie : la voie de l’histamine », j’assisterais à la conférence « Sommeil au féminin ». Pour conclure cette première journée je terminerai avec la conférence « Rétrospective et perspectives dans les troubles du sommeil ». 

JOUR 2

CONF2RENCE jOUR 2 CONGRES SOMMEIL
1 ère conférence jour 2

J’attaquerai donc cette deuxième journée par la conférence « Le traitement de l’insomnie par Dreem : Une solution clé en main, associant experts du sommeil et mesure objective du sommeil ». J’ai hâte de voir ce qu’ils nous réservent.  Et d’autre part je verrais « Médecine P4 dans les apnées du sommeil » par M. Sanchez-de-la-Torre.

statistique
3ème conférence jour2

En fin de matinée j’assisterai à la conférence « Traitement orthoganiques des apnées obstructives du sommeil de l’enfant ». Cependant je suis quand même curieuse du contenu de la conférence « Rire et sommeil » surtout car je sais que le rire est bénéfique pour la santé. 

Conférence gagnante
4 ème conférence

Entre midi je participerai à la conférence « Les différents critères à prendre en compte dans le diagnostique de la narcolepsie ». Elles m’auraient pourtant toutes bien intéressées. Par conséquent il a fallu trancher. 

Congrès du Sommeil Lille 2019
5 ème conférence

Après cela j’assisterai à la conférence « Inflammation, auto-immunité et sommeil » et j’ai hâte de découvrir. Et je terminerai cette deuxième journée avec la conférence « Conférence de consensus : Insomnie » animé par six intervenants. Cela permettra de conclure cette deuxième journée.

JOUR 3

Le samedi matin je participerais à deux ateliers parmi :

  1. Cardiologues et Pneumologues : attentes mutuelles dans la gestion des troubles respiratoires du sommeil   A. Palot, E.-M. Pretorian   Salle Matisse 1
  2. Suivi d’un patient sous PPC   C. Philippe, F. Martin  Salle Matisse 2
  3. Somnolence diurne excessive sous PPC   M. Flamand, L. Lanvin   Salle Van Gogh 1
  4. Prise en charge multidisciplinaire du SAOS de l’enfant   G. Aubertin, I. Boujemla, P. Garrec, L. Lafond   Salle Van Gogh 2
  5. Prise en charge des cauchemars   A. Brion, E. Groos   Salle Artois
  6. Hypersomnolence de l’enfant   P. Franco, M. Lemesle  Salle Rubens
  7. Insomnie de l’enfant   C. Schröder, A. Parenti   Salle Faidherbe 2
  8. SJSR difficiles   N. Limousin, L. Leclair-Visonneau   Salle Rembrandt
  9. SAS du sujet âgé : comment traiter et qui traiter ?   E. Frija-Orvoen, K. Kinugawa   Salle Goya
  10. Mélatonine, indications thérapeutiques, conditions de prescription B. Claustrat, M.-A. Quera-Salva,  M.-F. Vecchierini, D. Weick   Salle Faidherbe 1

Congrès du Sommeil Lille 2019 Conclusion

Pour conclure, je vais assister à beaucoup de conférences sur ces deux jours. Après cela je serai sans doute bien fatiguée. Cependant je vais pouvoir vous communiquer de nombreuses informations dès la fin de cette semaine. A très vite pour la suite.

Laissez un commentaire si vous souhaitez que je pose une question en particulier à l’un des intervenants

Dans cet article nous allons aborder la catégorie des préoccupations excessives des fleurs de Bach. Pour rappel voici les 7 catégories : 

Les fleurs de Bach : Les préoccupations excessives : Chicory (Chicorée)

Les fleurs de Bach : Les préoccupations excessives : Chicory (Chicorée)
Chicory (Chicorée)

Etat de blocage

Dans l’état non accompli de Chicory vous êtes possessif , égoïste et votre amour est calculé. Vous attendez un retour. De même vous avez du mal à pardonner et oublier mais vous pouvez aussi fondre en larme devant l’ingratitude des autres.

Etat débloqué

Ici vous pouvez donner de vous même en toute sincérité, sans attendre de retour. Surtout vous pouvez avoir confiance dans l’amour des autres. En d’autres termes vous êtes  chaleureux, aimable et sensible. 

Les fleurs de Bach : Les préoccupations excessives : Vervain (Verveine)

Vervain (Verveine)
Vervain (Verveine)

Etat de blocage

Dans l’état non accompli vous êtes excessivement enthousiaste et cherchez à imposer vos idées aux autres. Ensuite vous êtes débordant d’activité et visez la perfection. De même, vous êtes très excité de servir une cause, voir même fanatique.

Etat débloqué

Ici vous arrivez à respecter l’opinion des autres. C’est-à-dire que vous pouvez défendre vos idées sans essayer à tout prix de les faire adopter. Surtout vous pouvez déterminer avec plus de précisions les causes qui méritent votre implication.

Les fleurs de Bach : Les préoccupations excessives : Vine (Vigne)

Les fleurs de Bach : Les préoccupations excessives : Vine (Vigne)
Vine (Vigne)

Etat de blocage

Dans l’état non accompli vous êtes plutôt autoritaire et dur. Il est possible qu’on dise de vous que vous êtes dominateur, tyrannique et inflexibles. De même, vous êtes souvent à la tête des opérations et n’avez pas beaucoup d’égard pour les opinions des autres.  

Etat débloqué

Avec Vine vous êtes autoritaire mais d’une manière sage et encourageante. De plus, vous pouvez aider les autres à trouver leur voie et êtes plus compréhensif. Vous pouvez de même déléguer plus facilement certaines tâches. 

Les fleurs de Bach : Les préoccupations excessives : Beech (Hêtre)

Beech (Hêtre)
Beech (Hêtre)

Etat de blocage

Dans l’état non accompli de Beech intolérant, intransigeant et vous critiquez beaucoup. Vous ne supportez surtout pas la médiocrité des gens. De même vous êtes agacés par les tics de langage des gens.

Etat débloqué

Dans l’état accompli vous êtes plus tolérant et avez un meilleure compréhension du chemin de vie de chacun. Vous portez moins de jugement et acceptez les différences. 

Les fleurs de Bach : Les préoccupations excessives : Rock Water (Eau de Roche)

Rock water
Rock Water (Eau de roche)

Etat de blocage

Dans l’état non accompli vous êtes très autoritaire avec vous-même. En d’autres termes vous vous refusez toute joie. Par exemple vous êtes capable d’aller courir tous les jours peu importe le temps juste parce que vous pensez que c’est bon pour vous. 

Etat débloqué

Ici vous êtes persévérant et déterminé mais vous savez aussi faire preuve de souplesse. Vous retrouvez la joie de vivre. 

Pour conclure, nous avons vu là, la catégorie des préoccupation excessives qui est la dernière des 7 catégories des fleurs du Dr Bach. 

Les 38 quintessences florales du Dr Edward Bach : Vertus et conseils d’emploi selon les traits de caractères

Les 38 quintessences florales du Dr Edward Bach : Guide pratique de thérapie florale

Cours pratique des Fleurs de Bach